La légende du braconnier Jean Winkelsee [Frankfurt am Main (Hesse / Allemagne)]

Publié le 4 janvier 2024 Thématiques: Braconnier , Brigand , Libération , Prison , Prisonnier , Tour ,

Eschenheimer Turm
I, CC BY-SA 3.0 , via Wikimedia Commons
ajouter aux favoris Ajouter une alerte en cas de modification augmenter la taille du texte reduire la taille du texte
Source: Kiefer F.J. / Légendes et traditions du Rhin de Bâle à Rotterdam (1868) (2 minutes)
Lieu: Tour Eschenheimer / Frankfurt am Main / Hesse / Allemagne

Jean Winkelsee, le braconnier, était mal famé chez les habitants de Francfort; il entrait toujours dans leurs enclos et tuait leur plus beau gibier. Enfin on le fit prisonnier, et on l'enferma dans la tour de la porte d’Eschenheim. Il avait la potence en perspective. La vue dont il jouissait du haut de son donjon n'était pas à dédaigner. Il est vrai que la ville n'était pas encore entourée à cette époque, comme elle l'est aujourd'hui, de charmantes promenades, de maisons de plaisance ni d'autres lieux agréables; cependant le prisonnier pouvait admirer, de sa petite fenêtre, les hauteurs boisées du Taunus et l'azur du ciel. Plus son regard pouvait embrasser d'espace, plus il se sentait à l'étroit dans sa prison; et après une journée douloureusement passée à regretter sa liberté perdue, la girouette criarde de la tour l'empêchait de goûter la nuit, les douceurs d'un sommeil bienfaisant.

Il avait ainsi vécu neuf jours et autant de nuits, lorsqu'il s'écria avec humeur: „Maudite soit la lucarne! Trois fois maudit soit l'instrument qui grince au-dessus de ma tête! Ah, si je pouvais tenir mon arquebuse, je laisserais un souvenir à cette crécelle qui trouble mon repos; je montrerais aux citoyens de Francfort ma dextérité dans l'art du tir: avec neuf balles je formerais un 9 dans leur girouette." Ces paroles furent entendues par le geôlier qui faisait en même temps le métier d'espion. „Parbleu,“ murmura-t-il, je voudrais voir ce tir!" et à l'instant même il rapporta au juge et au conseil ce que Winkelsee avait dit. La plupart de ces messieurs ne virent dans les paroles du tireur qu'une forfanterie produite par le mécontentement. Toutefois le maire dit: „Ce serait cependant pour nous et pour toute la bourgeoisie un spectacle divertissant, si nous accordions au braconnier la permission de faire son chef-d'oeuvre. S'il forme le 9, ainsi qu'il l'a dit, nous lui ferons grâce de la vie, un tireur pareil mériterait en effet son pardon; si cependant il manque d'une ligne, eh bien, nous le ferons pendre.“ Tous les magistrats applaudirent à cette proposition qui fut aussitôt communiquée à Winkelsee.

Le lendemain matin de bonne heure, une foule de curieux se rassemblèrent à la porte d'Eschenheim. Jeunes gens et vieillards brûlaient d’impatience de voir tirer le neuf. Jean sorti de la tour, s'avança dans la foule, il reçut, avec bonheur, l'arquebuse qu'on lui avait ôtée lors de son incarcération. L'épreuve qu'il devait subir était d'autant plus difficile que la girouette était en ce moment si agitée par le vent qu'elle n'offrait pas un but fixe. Winkelsee cependant sut si bien profiter des courts instants de repos de la girouette que le premier coup frappa juste; le deuxième, le troisième et tous les autres coups furent si exacts que les neuf trous rangés sur la girouette formèrent le plus beau neuf. A chaque coup, le peuple poussait des cris de joie, et son admiration allait croissant; et lorsque le tireur eut heureusement accompli sa tâche, les applaudissements de la foule n'eurent plus de bornes. „Jean Winkelsee,“ dit le maire, „tu as gagné ta liberté, et puisque tu manies le mousquet avec tant d'adresse, nous te nommons capitaine de notre confrérie des arquebusiers. Cependant Winkelsee refusa ces offres en disant: „Que la girouette de la tour et que Francfort se souviennent de moi, tant mieux; pour moi, je n'oublierai pas non plus les jours et les nuits (au nombre de neuf) que j'ai passés ici; mais il m'est impossible de demeurer plus longtemps dans votre ville. Je préfère les forêts. Si jamais vous me revoyez, vous pouvez me pendre là haut à la girouettes en disant ces mots il sortit de la ville, et Francfort ne revit plus Winkelsee.


Partager cet article sur :