La légende du voleur de la chapelle Notre-Dame de Bon Encontre [Rohan (Morbihan)]

Publié le 25 mars 2023 Thématiques: Chapelle , Légende chrétienne , Punition , Transformation , Transformation en pierre , Vol ,

Chapelle Notre-Dame-de-Bonne-Encontre
LudovicRivallain, CC BY-SA 3.0 , via Wikimedia Commons
ajouter aux favoris Ajouter une alerte en cas de modification augmenter la taille du texte reduire la taille du texte
Source: de Corson, Guillotin / Petite légende dorée de la Haute-Bretagne (1889) (moins d'1 minute)
Lieu: Chapelle Notre-Dame-de-Bonne-Encontre / Rohan / Morbihan / France

A la chapelle de Notre-Dame de Bon Encontre, près Rohan, une fenêtre est murée; voici ce que racontent à ce sujet les habitants du pays.

Une nuit, certain voleur s'imaginant trouver des richesses dans la chapelle, résolut de s'y introduire; mais il avait compté sans la patronne du lieu. Lorsqu'il eut brisé le vitrail d'une des fenêtres, il fut bien surpris, une fois monté sur la muraille, de ne pouvoir plus bouger; en vain essayait-il de descendre d'un côté ou d'un autre, impossible de remuer. Le malheureux n'a jamais pu descendre depuis lors, et vous le voyez pétrifié et blotti dans. la maçonnerie qui remplace la verrière défoncée par lui; il est à genoux et semble demander grâce.

Telle est la légende; voici la réalité au XVIIIe siècle, on démolit un oratoire où se trouvait le tombeau d'un chevalier surmonté d'une statue tumulaire. La mode était alors de boucher les fenêtres avec du moellon, pour éviter l'entretien des vitraux; on employa ce pauvre chevalier à fermer en partie l'une des baies, et voilà, comme quoi il figure aujourd'hui dans la muraille qui remplit la fenêtre. Intérieurement un badigeon recouvre cette profanation; mais du dehors on distingue si bien dans la maçonnerie le personnage agenouillé, que le peuple a inventé le récit qui précède.


Partager cet article sur :