La légende de l'origine de la ville d'Alésia [Alise-Sainte-Reine (Côte-d'Or)]

Publié le 4 octobre 2023 Thématiques: Hercule , Mariage , Mythologie , Origine , Origine d'une ville , Ville ,

Vue aérienne vestiges d"Alésia
Epona21, CC BY-SA 4.0 , via Wikimedia Commons
ajouter aux favoris Ajouter une alerte en cas de modification augmenter la taille du texte reduire la taille du texte
Source: Bérenger-Féraud Laurent-Jean-Baptiste / Les légendes de la Provence (1888) (moins d'1 minute)
Lieu: Site archéologique d'Alésia / Alise-Sainte-Reine / Côte-d'Or / France

Après avoir accompli [bien des actions mémorables], Hercule voulut courir encore les aventures. Continuant à marcher devant lui, il arriva enfin dans un pays prospère et abondamment peuplé.

Dans ce pays, il y avait un roi puissant, qui n'avait qu'une fille du nom de Galathée; cette fille était d'une beauté admirable, d'une grâce sans pareille, bref, elle était la femme la plus accomplie qu'on put rêver.

Jusque-là, Galathée était restée insensible aux sollicitations amoureuses de tous les jeunes gens; elle avait refusé de choisir un mari, voulant vivre dans une entière indépendance, rebelle aux lois de l'amour.

Mais, lorsqu'elle vit arriver chez son père le héros si renommé, et si admirable, elle fut éprise d'un vif sentiment de sympathie pour lui, elle ressentit aussitôt le plus ardent amour qui puisse s'imaginer.

Hercule avait, on le sait, le cœur aussi tendre qu'il avait le bras fort; aussi fut-il, de son côté très sensible aux charmes de Galathée, et lui fit-il la cour d'une manière assidue dès le premier moment. Un mariage fut aussitôt projeté entre eux et s'accomplit sans retard.

De cette union entre Hercule et Galathée, naquit un enfant qui porta le nom de Galatès, qui fut un guerrier redoutable, un législateur plein de prévoyance; et qui devint le père des Galates ou des Gaulois.

Dès qu'il fut devenu l'époux de Galathée, Hercule se mit à bâtir la grande ville d'Alesia qui, en peu de temps, devint le centre du commerce et de l'industrie de la contrée. Il attira dans cette ville les hommes du voisinage; là, comme partout, il fit le bonheur comme la richesse de tous ceux qui vinrent se ranger sous ses lois.

Galathée était une épouse belle, tendre; le pays qu'elle apportait en dot à son mari était beau et étendu, mais le destin avait décidé qu'Hercule aurait d'autres exploits à accomplir.

Aussi, ne pût-il pas passer sa vie entière dans la contrée; et, dès que le succès de son influence fut assuré, dès qu'il comprit que son fils était assez grand, désormais, pour gouverner son peuple, il partit pour accomplir d'autres actions mémorables.


Partager cet article sur :