La légende de Notre-Dame du Nid au Merle [Saint-Sulpice-la-Forêt (Ille-et-Vilaine)]

Publié le 21 avril 2023 Thématiques: Abbaye | Monastère , Animal , Animal choisissant un lieu , Berger , Chapelle , Déplacement , Légende chrétienne , Oiseau , Origine , Origine d'un lieu de culte , Statue , Statue de la Vierge , Statue qui se déplace , Vierge ,

Abbaye Notre-Dame du Nid-au-Merle
Parjann, CC BY-SA 3.0 , via Wikimedia Commons
ajouter aux favoris Ajouter une alerte en cas de modification augmenter la taille du texte reduire la taille du texte
Source: Sébillot Paul / Petite légende dorée de la Haute-Bretagne (1897) (moins d'1 minute)
Lieu: Abbaye Notre-Dame du Nid-au-Merle / Saint-Sulpice-la-Forêt / Ille-et-Vilaine / France

La forêt de Rennes portait au XIIe siècle le nom de forêt du Nid de Merle. Il y a bien longtemps un jeune garçon qui gardait son troupeau dans la forêt, aperçut une lumière dans le feuillage d'un buisson. L'enfant s'arrête étonné ; il regarde plus attentivement et reconnaît que cette lueur sort d'un nid construit là par un merle; il écarte les branches, et trouve couchée sur un lit de mousse une toute petite statue de la sainte Vierge jetant autour d'elle une céleste clarté. Il l'enlève doucement et va la porter chez le curé de la paroisse, qui la place dans son église. Le lendemain, il n'y trouve plus la statue. Le pâtre s'enfonça dans la forêt et la retrouva dans le nid de merle qu'elle avait choisi pour demeure. Trois fois il rapporta au curé ce précieux trésor, trois fois la Vierge retourna dans le petit nid. On prit alors le parti d'y construire une chapelle qui reçut le nom de Notre-Dame du Nid de Merle; non loin de là s'éleva l'abbaye de Saint-Sulpice, dont les bénédictins conservèrent avec soin la petite statue.


Partager cet article sur :